Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de sandrine boissier

Médecine Chinoise, Tuina, Dien Chan

3 Mars 2015 , Rédigé par ecoute de soi - sandrine Publié dans #énergétique chinoise

 

On dit que la médecine chinoise considère l'être humain comme un tout, qu'il est considéré dans sa globalité ?

 Qu'est-ce que cela veut dire ?


La science moderne - et tout particulièrement la médecine occidentale appuyée sur la biologie - disjoint les catégories relevant d’après elle de la psychologie de la physiologie et explique tout ce qu’elle estime objectif en terme de causalité. 
A l’inverse, la médecine traditionnelle chinoise fondée sur la méthode dite d’intégration et sur la notion d’identité, se refuse à de telles distinctions et, rejetant toute dualité, affirme l’unité de l’esprit et du corps, du subjectif et de l’objectif, du temps et de l’espace. 
Selon la théorie des cinq éléments, les zang (viscères pleins) et les fu (viscères creux) s’engendrent ou se maîtrisent mutuellement en même temps que, reliés par le réseau des méridiens, ils se régulent et s’ajustent les uns aux autres. Appariés en unités complémentaires zang/fu sur le mode (également complémentaire) d’une relation de surface (biao) et de profondeur (li) ils constituent fonctionnellement de véritables entités autonomes.

 

Note : il est intéressant de noter qu’en Chine, le malade ne vient jamais seul à la consultation, mais est toujours entouré de ses proches que le médecin questionne également. Ainsi, le patient n’est jamais dissocié de son milieu ambiant, physique et social.

 

 

Sources :  Hiria Ottino, article parue en juillet 2009 dans psychologie.com

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article